Construire la contre-offensive. Plus d’un millier de manifestants à Chambéry mardi 9 octobre

A Chambéry, la manifestation interprofessionnelle de ce mardi 9 octobre a rassemblé plus d’un millier de personnes, venues crier leur colère contre les politiques antisociales du gouvernement.

Sous un soleil radieux, ce sont environ 1300 manifestants, travailleurs et retraités, qui ont défilé en centre-ville de Chambéry ce mardi 9 octobre, pour la journée de mobilisation interprofessionnelle – appelée, localement, par FO Savoie, la CGT Savoie, l’union syndicale Solidaires et la FSU Savoie. La fonction publique territoriale était notamment bien représentée, de même qu’EDF et les cheminots : Sud Rail tenait un stand en solidarité aux six cheminots réprimés par leur direction à Grenoble suite au mouvement de grève de ce printemps [https://solidaires-isere.fr/2018/09/07/aucune-sanction-pour-les-six-de-grenoble-rdv-a-la-gare-le-14-septembre/]. Quelques lycéens, révoltés par le fiasco Parcoursup de cet été et légitimement inquiets pour la suite, étaient également venus grossir les rangs de la manifestation.

La scène suivante, survenue en début de manifestation, est révélatrice. Un militant CGT, alors au micro, demande à une passante, choisie au hasard en marge de la manifestation, son avis sur les politiques macronales. La réponse de la retraitée ne se fait pas attendre : « zéro ! » La réponse cinglante d’une personne pourtant située en dehors de la manifestation résume bien l’état d’esprit des travailleurs, des retraités et de la jeunesse en cette rentrée : une défiance totale vis-à-vis de Macron et de son gouvernement, due aux politiques antisociales menées et renforcée par l’actuelle valse des ministres. Reste à travailler au quotidien, sur les lieux de travail et d’études, pour transformer le ras-le-bol et la colère en mobilisation de masse, et construire la contre-offensive au service des intérêts des exploités.