La lutte continue !

NPA Savoie

Le site du Nouveau Parti Anticapitaliste de Savoie (73).
Retrouvez toute l’actualité des luttes et du NPA en Savoie !

Derniers articles

  • Chambéry. Un millier de personnes dans la rue contre le gouvernement

    Le 14 décembre, par NPA Savoie

    Avec deux lycées bloqués, une grève dans les transports en commun, un début de mobilisation à l’université et un millier de personnes dans la rue contre les politiques Macron-Philippe, ce 14 décembre à Chambéry a été placé sous le signe d’une convergence très attendue. Si les gilets jaunes n’étaient pas présents, le secrétaire de l’UD CGT a salué leur mouvement et incité toutes les forces en présence à approfondir les liens.

    La journée de ce vendredi 14 décembre a commencé tôt, avec le blocage des lycées Louis Armand et Vaugelas. Dans ce dernier, une assemblée générale avait réuni plus de 150 lycéens la veille, ce qui avait permis de définir les revendications et d’organiser la journée du lendemain. Réunissant des lycéens des deux établissements bloqués, mais aussi de Monge, du Granier et du lycée du Bugey à Belley, venus pour l’occasion, un cortège lycéen dynamique a ainsi pris la tête de la manifestation, enchaînant les slogans, et ponctuant la marche à plusieurs reprises d’hommages aux lycéens réprimés à Mantes-la-Jolie : à genoux, les mains sur la nuque, les lycéens de Chambéry ont rejoué la scène choquante et désormais célèbre.

    De leur côté, une trentaine d’étudiants et personnels de l’université de Savoie Mont Blanc se sont rassemblés sous les fenêtres de l’administration de l’université, rue Marcoz, pour afficher leur refus de la hausse des frais d’inscription qui touche les étudiants étrangers hors Europe (à l’exception des Nord-américains, épargnés par cette mesure manifestement raciste). Denis Varaschin, président de l’USMB, a fait un passage éclair en costume cravate, affirmant qu’il « comprenait » et « approuvait » le mouvement... ce qui ne l’a évidemment pas empêché de s’éclipser rapidement, trop pressé pour manifester ! Il faut rappeler qu’il ne s’est pas gêné, il y a quelques semaines, pour revenir sur les acquis des personnels non enseignants de l’université, leur sucrant au passage quelques jours de congés et s’asseyant allègrement sur l’avis majoritairement défavorable du CA de l’université. Le cortège universitaire s’est ensuite joint à la manifestation interprofessionnelle et lycéenne.

    Les grands absents de cette journée sont malheureusement les gilets jaunes. En fin de manifestation, le secrétaire de l’union départementale CGT a commencé par les saluer avec franchise, estimant que ces derniers « revendiquent avec courage, depuis un mois et demi, des hausses de salaire et plus de démocratie » ; il a également appelé à se saisir de la journée du 18 décembre pour en faire une nouvelle échéance de mobilisation. A Chambéry, les gilets jaunes prévoient pour leur part de manifester ce samedi 15 à 10h à partir de la place des Eléphants : un pôle ouvrier et syndical prévoit de participer à cette manifestation car ce n’est que tous ensemble que nous pourrons gagner de réelles avancées face à Macron et son monde.